FAQ


Comment planter une clématite ?

En pot : optez pour un pot ou un bac de grande taille pour que les racines de la clématite aient de l'espace.

  1. Humidifiez la motte et placez-la dans un bac rempli d’eau. Vérifiez que le pot est troué et prévoyez une couche de drainage au fond (tessons en terre cuite, billes d’argile, graviers)
  2. Ajoutez du terreau mélangé avec un peu de compost. 
  3. Placez la motte, en l’inclinant vers son support (prévoyez un tuteur, à moins que vous ne la laissiez grimper sur un arbuste placé à proximité).
  4. Ne pas arroser trop abondamment.

En pleine terre :

  1. Faites un trou deux fois plus volumineux et profond que la taille de la motte (à 30 cm de son futur support).
  2. Humidifiez la motte et préparez le sol : mélangez la terre avec du terreau et du compost.
  3. Inclinez la clématite, légèrement en biais, sans casser la motte. Mettre la terre en la tassant.
  4. Arrosez généreusement 


Quand planter une clématite ?

La clématite se plante de préférence à l'automne ou au printemps (de septembre à mai). Il est impératif de ne pas la planter durant les périodes de gel.


Quel support pour faire grimper une clématite ?

La clématite est une liane grimpante volubile et robuste. La clé de la réussite : choisir un support adapté à la vigueur de votre clématite. Puis, il faut la tuteurer et la palisser. Munissez-vous de tuteurs en bambous, de raphia et du support de votre choix selon la variété de votre clématite (fil, câble, treillis, grillage, arbre ou pergola).

  • Dès la plantation : placez votre plante à proximité de son support (environ 30 cm). Placez des petits tuteurs en biais du sol afin de guider les jeunes pousses vers le support. Pour terminer, fixez délicatement les tiges en ne serrant pas trop les liens (attention, elles sont fragiles !
  • En cours de croissance : guidez les tiges pour qu’elles s'accrochent au support au fur et à mesure de leur développement. Si nécessaire, fixez-les avec du raphia en attendant que les tiges soient pourvues de vrilles.

Peut-on associer une clématite à un rosier ou un arbre ?

Tout à fait mais avec quelques précautions :

  • Si votre rosier ou votre arbre a été planté depuis quelques années, une compétition va se faire entre la jeune clématite et votre plante bien installée. Dans ce cas, il faudra penser au cours des 1ères années à arroser très régulièrement votre plante et à lui apporter de l’engrais pour qu’elle puisse avoir assez de ressources pour s’installer.
  • Si vous plantez simultanément votre rosier/arbre et votre clématite, suivez les conseils ci-dessus, l’entretien sera plus aisé !

Ma clématite a fleuri puis elle s’est mise à devenir marron. Elle me parait à présent morte. Que se passe-t-il ?

Votre clématite s’est probablement mise à hiberner (mais en plein été !) car elle s’est fatiguée pour fleurir et n’a plus d’énergie pour pousser. Elle peut aussi se mettre au repos s’il fait particulièrement chaud.

Dans ce cas, 2 solutions :

  • ATTENDRE l’automne et les premières pluies !
  • TAILLER votre clématite 30 cm sous les fleurs pour la réveiller ! Pensez alors à l’arroser tous les 10 jours environ et de lui apporter un peu d’engrais en surface au moment de la taille.

Dans tous les cas, pas de panique, votre clématite devrait réapparaître très bientôt !


Ma clématite n’a jamais été taillée. Est-ce trop tard pour le faire après plusieurs années de plantation ?

Si votre clématite est une armandii ou une montana, il est peu recommandé de la tailler sévèrement après plusieurs années. Vous pouvez cependant rabattre quelques branches de 15 à 20 cm de leur base.


J’ai essayé sans succès de planter une clématite. Pourquoi ?

Comme dit l’adage : la 1ère année, la clématite vous ravit, la 2ème année, elle vous oublie, et la 3ème elle refleurit.

Souvent, après la 1ère floraison, votre clématite devient marron et vous laisse penser qu’elle est morte. Il n’en est rien, votre plante a juste besoin de temps pour s’installer. Pensez à la fertiliser au moins 2 fois par an et à l’arroser régulièrement même si celle-ci vous parait morte. Vos efforts seront récompensés l’année suivante !


Quelle exposition pour une clématite (tête au soleil et pied à l'ombre) ?

La clématite s'accommode très  bien au soleil et à la mi-ombre. On dit communément qu’elle adore avoir “la tête au soleil et les pieds au frais”. Ses feuilles apprécient le soleil, mais ses racines ne supportent pas la chaleur. Si vous plantez votre clématite au pied d'un mur, optez pour une exposition au sud ou à l'ouest. 


Est-ce que je peux utiliser des clématites dans un vase, en fleurs coupées ?

Oui bien sûr ! En taillant vos clématites, vous leur faites du bien, alors pourquoi ne pas en profiter pour en faire un beau bouquet ?

Attention cependant, toutes les clématites ne sont pas adaptées à la mise en vase. Nous avons déjà fait une sélection des meilleures variétés pour ce type d'utilisation dans notre article sur la Sélection de clématite pour bouquet.


Comment protéger le pied de la clématite ?

La clématite aime avoir de la fraicheur au pied. Pour protéger le pied de la clématite de la chaleur, vous pouvez disposer une tuile ou bien l'accompagner d’une plante vivace ou d’un arbuste. L’ajout d’un paillage est également une solution efficace pour le garder frais et à l’ombre. 

La tuile évite que les rayons directs du soleil chauffent sa base. Attention cependant à l’erreur classique : ne mettez pas une ardoise à la place d’une tuile. Elle ferait l’inverse de l’effet escompté car elle chauffe avec les rayonnements du soleil.


En hiver, comment entretenir ma clématite ?

Selon les variétés, l’entretien hivernal des clématites est variable. Si vous avez une clématite fleurissant entre mai et septembre, alors, il faudra la tailler. Pour les autres, la plupart du temps, la taille se fait après la floraison.

Dans tous les cas, à chaque fin d’hiver au plus tard, pensez à la fertiliser à l’aide d’un engrais organique pour faciliter sa reprise au printemps.

Pour en savoir plus sur comment tailler votre clématite, rendez vous sur la fiche variétale.